261 views
« Muraille verte contre dragon jaune » : désertification et recompositions spatiales autour des déserts du nord de la Chine. === **« Chine : l'avancée inexorable du désert de Gobi » , *France 24* , janvier 2018** <iframe width="980" height="551" src="https://www.youtube.com/embed/Mstvxvracl8" title="Chine : l'avancée inéxorable du désert de Gobi" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe> :::warning ## 1) Quelles sont les caractéristiques et les conséquences de la désertification au nord de la Chine ? ::: **Du texte ...** **Identifiez les aspects et conséquences de la désertification dans le nord de la Chine** :::spoiler D'Est en Ouest, le nord de la Chine (incluant les provinces du Xinjiang, du Qinghai, du Gansu, du Ningxia, du Shaanxi, du Shanxi, de la Mongolie intérieure et du Hebei) connaît une désertification galopante. Aujourd'hui, près d'un tiers du pays est désertique et s'y ajoute 2,500 km2 annuellement. Le désert de Gobi en Mongolie intérieure, qui menace sérieusement la capitale, Beijing, a gagné a lui seul plus de 52 000km2 de 1995 à 1999. À l'échelle nationale, il ne resterait plus qu'approximativement 800 000 km2 de forêt, concentrés principalement a l'extrême nord (les provinces du Heilongjiang et du Jilin) et au sud (Province du Yunnan). Lors des fréquentes tempêtes de sable frappant désormais Beijing et les autres centres urbains de la région, les citadins sont confrontés non seulement à des désagréments physiques tels des troubles respiratoires et les démangeaisons sévères aux yeux mais également de la nécessité de " pelleter leur entrée " après la bourrasque. Les tempêtes de sable frappent davantage la campagne. Les paysans voient leurs habitations et leurs terres disparaître sous le sable. D'après la Banque de Développement Asiatique, dans la seule province du Gansu, plus de 4000 villages pourraient ainsi disparaître à court terme. La Chine compte déjà 110 millions d'habitants directement touchés par la désertification. À part les 100 millions de paysans ayant émigré vers les centres urbains au cours des deux dernières décennies à la recherche de travail, un nombre grandissant doivent maintenant quitter leurs terres ancestrales pour des raisons environnementales. Les conséquences économiques se font maintenant considérables, de 8 à 12% du PNB s'envolent annuellement en particulier pour l'aide aux sinistres et la reconstruction des infrastructures. La désertification en Chine commence également à se sentir à travers le globe avec des répercussions en Corée du Sud et au Japon où les grands vents propulsent régulièrement de la poussière de sable. À l'automne 2001, Environnement Canada a même retrouvé des particules dans l'ouest canadien > Dominique Simard, « La Chine au bord du gouffre, la désertification gagne du terrain », *VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement* [En ligne], Regards / Terrain, mis en ligne le 01 novembre 2004, ::: **...au croquis** *Tableau préparatoire à renseigner* | Extraits identifiés | Légende écrite formalisée | Eléments de localisations | Choix de figuré | | -------- | -------- | -------- | --- | | ... | ... | ... | ... | **Les documents supports aidant à la localisation :** :::spoiler **Carte pluviométrique annuelle moyenne de la Chine (en millimètres)** ![](https://www.meteo-paris.com/uploads/pluie-chine.jpg) **Courants éoliens et niveaux de désertification** ![](https://minio.apps.education.fr/codimd-prod/uploads/upload_2be63ae8234f096f1103ff3d3fac8ff8.png) **La dégradation des sols en Chine** ![](https://minio.apps.education.fr/codimd-prod/uploads/upload_ee1ce8c9fca7c784222b02413bbbe255.jpg) source : d'après UNCCD, 2011. Dans "An investigation about the factors of dust storms and solutions for combating (With emphasis on West Asia Region)", University of Tehran- Geoinformatics Research Institute (UT-GRI) **La couverture forestière et arbustive en Chine** ![](https://minio.apps.education.fr/codimd-prod/uploads/upload_203b6d36a3ef1f8d5412e9b853000ab0.png) issu de géoconfluences:http://geoconfluences.ens-lyon.fr/doc/etpays/Chine/ChineFaire4.htm **« Tempêtes de sable : la désertification en Chine », *Sale temps pour la planète*, *France 5*, 2014, 3 min 48** <iframe width="1280" height="721" src="https://www.youtube.com/embed/ua0-ET4o9AQ" title="Tempêtes de sable : la désertification en Chine" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe> ::: **Une proposition de tableau complétée sans les figurés** ![](https://minio.apps.education.fr/codimd-prod/uploads/upload_8ade5cd7ce4f540b5b5966a44ad47528.png) :::warning ## 2) En quoi la pression humaine sur les espaces et les ressources participe au phénomène de désertification ? ::: **Du texte ... :** **Identifiez les facteurs humains (anthropiques) à l’origine du processus de désertification au nord de la Chine** :::spoiler Des études scientifiques mettent en évidence, là encore pour les régions du nord et du centre de la Chine, une utilisation non soutenable à long terme des grandes nappes phréatiques profondes dans les rythmes d’extraction de l’eau mais également dans l’accumulation des polluants. Dans la province du Shanxi, une étude de chercheurs australiens a mis en évidence une baisse de 3 mètre par an des niveaux de la nappe pour un renouvellement de seulement 3 millimètres chaque année, ce qui pourrait entraîner une disparition complète d’ici trente ans du bassin qui soutient près de 60% de l’activité agricole de la région (…). L’érosion et la désertification des sols ont commencé bien avant la période de l’industrialisation, en 1949. Les différentes poussées de la démographie au cours des trois derniers siècles ont mis à mal les forêts et les surfaces agricoles en raison d’une densité humaine trop forte. L’élevage, la coupe des forêts pour le bois de chauffe et les constructions vont accélérer l’érosion des sols et favoriser la progression de la désertification, notamment dans les zones du NO de la Chine. Après 1949, croissance rapide de la population et croissance de l’industrialisation vont se combiner et déboucheront sur une accélération de l’érosion des sols et de la désertification (…). La politique de développement économique poursuivie par Mao de 1949 à 1976 a accéléré et multiplié les dégradations de l’environnement(…). Cette période fut également marquée par des déplacements importants de populations dans des régions pauvres en ressources aquifères, conduisant à une érosion massive des sols par la déforestation, l’élevage de moutons et e développement d’une agriculture inadaptée aux conditions climatiques (…). Les études conduites par les autorités chinoises montrent que, malgré un début d’amélioration au tournant des années 2000, près d’un quart du territoire chinois est désertifié et dégradé en raison d’une combinaison de facteurs climatiques et humains : surexploitation agricole, élevage sur des zones fragiles, surexploitation des ressources en eau. (…) La situation démographique couplée au développement économique, a également des conséquences directes sur l’importance de l’urbanisation, qui elle même engendre toute une série de problèmes sur l’environnement. La dépendance du modèle économique chinois à l’égard du charbon constitue avec la démographie, les deux causes principales de la détérioration rapide de la situation environnementale en Chine (…).L’extraction minière du charbon est à l’origine de la déplétion et de la contamination des nappes phréatiques et de sérieux problèmes d’érosion des sols. La Chine est particulièrement exposée à ce type de problèmes car les ressources en charbon et leur utilisation sont concentrées dans le NO du pays, c’est à dire dans des zones qui souffrent de sévères carences en eau. > Jean-François Huchet, *La crise environnementale en Chine*, Paris, Presses de Sciences Po, 2016 ::: **...au croquis :** *Tableau préparatoire à renseigner* | Extraits identifiés | Légende écrite formalisée | Elements de localisations | Choix de figuré | | -------- | -------- | -------- | --- | | ... | ... | ... | ... | **Les documents supports aidant à la localisation :** :::spoiler **Les espaces agricoles en Chine** ![](https://minio.apps.education.fr/codimd-prod/uploads/upload_cb3637fad22ec3a32038d560b7f80240.jpg) **Les principaux espaces de ressources en Chine** ![](https://minio.apps.education.fr/codimd-prod/uploads/upload_1c734e4c463aabb74dde079350dc7bdf.png) Manuel Nathan 1ere, dir. E. Janin, 2019, carte p 245 **L'urbanisation de la Chine** ![](https://minio.apps.education.fr/codimd-prod/uploads/upload_10ae0aed06dba02bd6acb27940493310.png) **Les politiques et les axes de développement territoriaux** ![](https://minio.apps.education.fr/codimd-prod/uploads/upload_0c27e349bdcb30297de9ec758b9a9fbe.png) Source : Thierry Sanjuan, 2015, Atlas de la Chine. Une puissance sous tension, Paris, Autrement, p. 51. Réalisation cartographique : Madeleine Benoit-Guyod. © Editions Autrement. **Les nappes phréatiques polluées en Chine** ![](https://minio.apps.education.fr/codimd-prod/uploads/upload_e26aedfe72ed2401d17e02f6f8b86819.png) Source : d'après Dongguang Wena, Fucun Zhangb,EryongZhanga,c, Cheng Wangb, Shuangbao Hanb, Yan Zheng, "Arsenic, fluoride and iodine in groundwater of China", Journal of Geochimical Exploration, Beinjing, 2013 ::: :::warning ## 3) Comment cherche-t-on en Chine à freiner l’avancée du désert ? Avec quelles limites ? ::: **Du texte ... :** **Identifier les solutions envisagées contre l’avancée du désert au nord de la Chine et leurs limites.** :::spoiler Des milliers d'habitants ont été contraints d'abandonner une terre devenue hostile. Mais à cela s'est ajoutée la mise en place d'une politique dite de « migration écologique », organisée par le gouvernement chinois à partir du début des années 1980. (…) Au sud de la région d'Alashan, la ville de Luanjingtan a été créée de toutes pièces au début des années 1990. Environ 8.000 migrants écologiques vivent ici, venant d'une centaine de villages différents, certains éloignés de plus de 700 kilomètres. (…) Tout autour des champs de maïs, pastèques et de tournesols ont vu le jour grâce à un vaste système d'irrigation à partir des eaux du fleuve jaune, situé à 45 kilomètres.(…) Tous les migrants ne sont pas volontaires au départ. Certains subissent de fortes pressions pour quitter les lieux. Le village de Wang Meixiang a été détruit par les autorités pour s'assurer que personne n'y retourne. A trois heures de route plus au nord, dans les immenses steppes avoisinant la ville de Wuhai, celui de Wuniribatu a connu le même sort. (…) Les pâtures ont été interdites sur ce sol aride et caillouteux. « Certes, la terre était dégradée mais on aurait quand même pu rester, veut-il croire. Les autorités nous ont obligés à signer un document où l'on s'engageait à ne pas revenir pendant cinq ans. Nous sommes partis il y a maintenant dix ans et n'avons toujours pas le droit de revenir ». L'arrivée de migrants a souvent eu pour conséquence de déplacer la pression environnementale. Désormais, environ 200.000 habitants vivent dans la région d'Alashan, contre… 30.000 dans les années 1950. La Chine n'en finit plus de construire sa « grande muraille verte », vaste projet de reboisement de 4.500 kilomètres le long du désert de Gobi. Mais il y a débat sur l'efficacité du projet, certains scientifiques s'alarmant de la quantité d'eau absorbée par les arbres et de forte baisse des nappes phréatiques. Sans compter que le désert continue d'avancer par endroits. Le long de la grande route qui s'enfonce dans le désert de Tengger, les dunes sont revêtues de carreaux de pailles pour empêcher que le sable ne décolle au moindre coup de vent. Des travaux d'élargissement sont en cours sur cet itinéraire de plus en plus fréquenté par des 4x4 chargés de touristes. Et des courses de voitures sont désormais organisées dans les dunes. « Il ne s'agit plus seulement de contrôler le désert mais aussi de le préserver », met en garde le directeur d'une ONG préférant taire son nom. Un autre défi. Frédéric Schaeffer, "En Chine, ces migrants qui fuient l'avancée du désert", Les Echos, 3 déc. 2018 ::: **...au croquis :** *Tableau préparatoire à renseigner* | Extraits identifiés | Légende écrite formalisée | Elements de localisations | Choix de figuré | | -------- | -------- | -------- | --- | | ... | ... | ... | ... | **Les documents supports aidant à la localisation :** :::spoiler **NB: certains documents des parties précédentes peuvent aider à la localisation** **Les phases du projet de muraille verte** ![](https://ajo.prod.reuters.tv/api/v2/img/60b79296e4b0653eea187679-1622643356172?videoId=RCV009T26&location=LANDSCAPE) **La situation de la grande muraille verte vers 2010** ![](https://minio.apps.education.fr/codimd-prod/uploads/upload_9653d0d2ece1a987301d3c63d28e211b.png) Wang, X., C. Zhang, E. Hasi and Z. Dong (2010) "Has the Three Norths Forest Shelterbelt Program solved the desertification and dust storm problems in arid and semiarid China?"", *Journal of Arid Environments*, 71, 1, 13-22. **Pour aller plus loin :** **Les trois routes du projet de transfert d'eaux nord-sud** ![](https://minio.apps.education.fr/codimd-prod/uploads/upload_f697da8b3f36385fa44b5673186169c3.png) ::: **Une proposition de croquis de synthèse selectif et indicatif** <iframe width="1120" height="630" src="https://edugeo.ign.fr/carte/49bd1f5441cc8b96e9d92d3480e49a78/Desertification_et_recompositions_spatiales_au_nord_de_la_Chine?ifs=medium"frameborder="0" marginheight="0" marginwidth="0"></iframe> ::: warning